Appel décisif, ce dimanche 10 mars 2019

Barbora, Anaël, Sylvie, Yannick… ils étaient 22 catéchumènes à répondre Me voici à l’appel de leur nom prononcé par notre évêque en ce premier dimanche de carême, à la cathédrale de Liège.

Chacun a été interpellé d’une manière unique par le Christ. Certains élevés dans une famille chrétienne, ont été laissés libres par leurs parents de faire une démarche personnelle le moment voulu mais c’est toujours un appel spécifique du Seigneur qui les a encouragés à faire le pas de se présenter à l’Eglise. Parfois, cet appel s’est manifesté par celui ou celle qui deviendra leur compagnon ou compagne pour la vie ; pour d’autres, c’est le baptême de leur enfant qui a été signe.L’appel du Seigneur a également retenti au travers d’événements douloureux : la maladie, l’accident, le décès d’un proche. Pour d’autres encore, c’est une soif de vérité qui fut l’élément déclencheur et ils ont cheminé quelquefois pendant de longues années.

Tous  entourés de leurs parrains, marraines et accompagnateurs ont répondu à notre évêque et confirmé qu’ils étaient prêts à recevoir, à la prochaine vigile pascale, les trois sacrements de l’initiation chrétienne et ainsi poursuivre leur route à la suite du Christ.

Après l’homélie, c’était un moment fort et rempli d’émotion dont nous avons été témoins : ils se sont avancés, ont rejoint notre évêque, signé le registre, revêtu l’écharpe mauve, reçu les encouragements de l’assemblée… Ils sont  désormais nommés élus, pour leur signifier l’invitation de Dieu. Cette écharpe mauve est le signe visible du carême baptismal intensif qui les emmènera en la grande vigile pascale au triple sacrement de l’Initiation chrétienne. Cette nuit-là, Ils déposeront l’écharpe pour être habillés de blanc : Vous qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtus le Christ (Ga 3,27).

Au sortir de cette célébration, nous pouvons témoigner que le baptême de quelques-uns fait la joie de tous et que l’Eglise entière est affectée par l’intégration de nouveaux membres en son sein.

Puissent nos communautés saisir la chance d’accueillir un catéchumène, de cheminer ensemble, de vivre pleinement le carême baptismal et d’habiter les rites qui le composent sans abandonner ce nouveau chrétien au sortir de la Vigile pascale…

Martine Lewis

Merci à la photographe, Anne-Elisabeth Nève

Laissez-nous un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.